Le diabète est une maladie chronique où le corps humain incapable de produire suffisamment d’insuline ou de l’utiliser correctement. Le régime alimentaire est important pour gérer le diabète et prévenir les complications, quel liens avec la malbouffe? et comment manger dans un fast food quand on a le diabète?

Le corps a besoin d’insuline pour réguler les niveaux de sucre, ou de glucose, dans le sang, et permettre aux cellules du corps d’utiliser le glucose comme source d’énergie. Sans insuline, le corps ne peut pas utiliser le glucose, qui provient des glucides contenus dans l’alimentation.

Lorsque des niveaux élevés de glucose s’accumulent dans le sang, les organes peuvent s’endommager au fil du temps. De plus, les cellules n’auront pas assez d’énergie, car, sans insuline, le glucose ne peut pas pénétrer dans les cellules.

Une alimentation saine est un moyen important de gérer la glycémie. Une personne avec un nouveau diagnostic de diabète doit devoir reconsidérer son alimentation.

Cela peut sembler intimidant, mais en prenant des décisions intelligentes, il est possible pour les personnes atteintes de diabète de profiter de leurs aliments préférés, y compris ses fast food préféré, de temps en temps et avec modération.

Quel est le lien entre les fast food et le diabète?

lien entre malbouffe et diabète
La malbouffe est riche en calories et sucre et pauvre en nutriments.

La malbouffe est une nourriture malsaine. Ils sont généralement riches en calories, en matières grasses, en sucre, en sel et en glucides transformés. Et pauvres en nutriments utiles, tels que les fibres, les vitamines et les minéraux.

La malbouffe comprend de nombreux types de fast food, d’aliments transformés et de grignotines préfabriquées.

Les gens devraient manger rarement ces aliments, surtout s’ils sont diabétiques.

Les fast food servent souvent – mais pas toujours – de la malbouffe.

Effets possibles des fast food quand on a le diabète

La malbouffe peut contribuer au diabète des manières suivantes:

  • Effet rapide sur la glycémie les aliments hautement transformés riches en calories et pauvres en vitamines, minéraux et fibres se métabolisent rapidement dans le corps et peuvent provoquer une augmentation rapide de la glycémie.
  • Taille de portion inappropriée : La malbouffe se présente généralement souvent en grandes portions. Ce qui peut conduire les gens à trop en manger. Cela peut avoir un impact négatif sur le diabète, notamment des pics de glycémie et une prise de poids.
  • Prise de poids : en raison de ses mauvaises qualités nutritionnelles et de sa capacité à encourager la suralimentation, les personnes qui mangent de la malbouffe peuvent prendre du poids. L’excès de poids et de graisse corporelle sont les principaux facteurs de risque de développer un diabète de type 2. Le diabète de type 2 représente 90 à 95% de tous les cas de diabète.
  • Hypertension artérielle . La malbouffe est généralement très riche en sodium (sel), ce qui contribue à l’hypertension artérielle . L’hypertension artérielle est liée à un risque accru de diabète de type 2.
  • Niveaux de triglycérides . La malbouffe est riche en graisses trans et saturées. Ceci peut augmenter les taux de triglycérides dans le sang. Des niveaux élevés de triglycérides augmentent le risque de développer un diabète de type 2.

Selon une étude de 2016 publiée dans Experimental Physiology : manger régulièrement de la malbouffe peut causer autant de dommages aux reins des personnes non diabétiques qu’aux personnes atteintes de la maladie. La malbouffe entraîne également des taux élevés de sucre dans le sang similaires tout comme le diabète de type 2.

Les personnes atteintes de diabète courent déjà un risque plus élevé de maladie rénale. Les régimes contenant beaucoup de malbouffe peuvent être particulièrement problématiques.

Graisses saturées et trans

aliments végétaux riches en graisses contenant des acides gras oméga 3, y compris l'huile d'olive, les noix et les graines d'avocat
Les noix, les graines, l’avocat et l’huile d’olive sont tous des graisses saines.

La fédération des diabétique recommande de manger moins de graisses saturées et trans pour réduire le risque de maladie cardiaque , qui peut être une complication du diabète.

Les graisses saturées augmentent les taux de cholestérol sanguin et de triglycérides. Les autorités sanitaires recommandent que moins de 10% de l’apport calorique quotidien d’une personne provienne de graisses saturées.

Pour une personne suivant un régime de 1800 calories, cela signifie qu’elle peut consommer 20 grammes de graisses saturées par jour. Cela peut être difficile à faire avec un régime contenant de la malbouffe.

Les sources de graisses saturées comprennent:

  • Peau de poulet et de dinde
  • Chocolat
  • Produits laitiers (beurre, fromage, crème, crème glacée, lait entier, crème sure)
  • Le bœuf haché
  • Les hot-dogs
  • Saindoux
  • Huile de palme

Un article de synthèse publié en 2016 a suggéré que les gras trans pourraient avoir un impact négatif sur la sensibilité à l’insuline et augmenter le risque de diabète de type 2, mais l’auteur de l’étude note que des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Les sources de gras trans comprennent:

  • Craquelins et chips
  • Biscuits
  • Fast food, y compris les frites
  • Huile hydrogénée ou huile partiellement hydrogénée
  • Margarines
  • Muffins et gâteaux

Lors du calcul des quantités de gras trans dans un produit, rappelez-vous que les producteurs alimentaires peuvent étiqueter leurs aliments comme contenant 0 gramme (g) de gras trans si le produit en contient moins de 0,5 g.

Les glucides

Il est important de comprendre à la fois la quantité et le type de glucides dans la gestion du diabète. Équilibrer les niveaux d’insuline dans le corps avec l’apport en glucides est essentiel pour gérer la glycémie.

La malbouffe et les aliments fortement transformés contiennent souvent du sucre ajouté, un glucide à action rapide qui peut rapidement augmenter les niveaux d’insuline.

Ils ont également tendance à contenir des céréales raffinées plutôt que des grains entiers et manquent donc de nutriments et de fibres qui ralentissent la dégradation des glucides par le corps.

La quantité et les types de glucides qu’une personne diabétique devrait consommer varient selon les individus. Cela dépend d’un certain nombre de facteurs, notamment la taille, le poids, le niveau d’activité et l’utilisation de médicaments. Un médecin ou un diététiste vous conseillera sur une quantité appropriée pour chaque personne.

Conseils : manger dans un fast food quand on a le diabète

un homme qui lit l'étiquette de la valeur nutritionnelle sur le paquet
Il est important de lire le contenu nutritionnel des aliments achetés en magasin et de comprendre la taille des portions.

L’éducation et la préparation sont essentielles pour faire les choix les plus sains lors des repas au restaurant ou lors du choix de la malbouffe.

De nombreux restaurants, en particulier les grandes chaînes de restaurants, publient en ligne le contenu nutritionnel de leurs aliments.

C’est une bonne idée de consulter ces sites Web avant de manger au restaurant ou de demander des informations nutritionnelles au restaurant.

Apprenez à lire les informations nutritionnelles sur les plats préparés et les paquets achetés en magasin, en accordant une attention particulière à la teneur totale en calories, en glucides, en lipides et en sel.

La liste affichera des informations nutritionnelles par portion, alors assurez-vous de regarder la taille de la portion et de comprendre les portions en fonction de cela.

Les conseils pour des choix de fast food plus sains quand on a le diabète

  1. N’ayez pas peur de faire des demandes spéciales. Demandez aux serveurs d’omettre certains éléments ou de les échanger contre d’autres. Pensez à commander des salades d’accompagnement pour commencer et au lieu d’un plat principal.
  2. Évitez les portions de grande taille dans les restaurants de fast food. Ceux-ci peuvent économiser de l’argent, mais sont plus riches en calories, en matières grasses et en sucre.
  3. Demandez des repas sans vinaigrettes ou sauces riches en matières grasses, comme la mayonnaise, d’autres sauces crémeuses. Les vinaigrettes à la moutarde ou sans gras sont des choix plus sains. Le ketchup par exemple contient souvent du sirop de maïs à haute teneur en fructose.
  4. Choisissez une salade ou un repas à base de légumes si possible, avec du poulet grillé, du poisson, du tofu ou des haricots. Ajoutez une vinaigrette faible en gras sur le côté.
  5. Commandez des hamburgers sans fromage. Demandez plutôt des garnitures de salade supplémentaires, si vous le souhaitez.
  6. Essayez un hamburger ouvert, avec seulement la moitié d’un petit pain, ou pas de pain. Ou optez pour un wrap à la laitue.
  7. Au lieu de frites ou de croustilles, optez pour des salades d’accompagnement, des fruits frais ou des crudités.

Encore plus de conseils pour des choix de fast food plus sains

  1. Les pizzas sont plus saines si elles ont des croûtes minces de blé entier, des garnitures végétales et du fromage léger, ou pas de fromage du tout. Un conseil est de consommer une salade d’accompagnement avant de manger une pizza, car cela peut aider à éviter de trop manger.
  2. Il est préférable d’éviter le poisson ou la volaille frits ou panés et de choisir des versions grillées.
  3. Lorsque vous mangez dans des bars à salade, choisissez des légumes non féculents, comme les légumes à feuilles, les carottes, les poivrons, le brocoli et le concombre. Les noix, les graines et l’avocat sont des matières grasses saines. Évitez ou limitez les aliments à base de fromage, de bacon et de mayonnaise.
  4. Les sodas, les smoothies et les jus de fruits peuvent déclencher des pics de glycémie. L’eau pure ou gazeuse ou le thé non sucré sont de meilleurs choix.
  5. Les portions de restaurant ont tendance à être surdimensionnées. Découvrez les règles relatives aux portions saines et respectez-les. Par exemple, 3 onces de volaille ou de poisson cuit ont la taille d’un jeu de cartes, 1 cuillère à soupe de vinaigrette a la taille d’un pouce adulte et un poing fermé équivaut à environ 1 tasse.
  6. Utilisez la méthode de l’assiette et remplissez la moitié de l’assiette avec des légumes non féculents, un quart avec de la viande maigre, du poisson, du tofu ou des haricots et un quart avec des grains entiers et des légumes féculents. Ajoutez un morceau de fruit et une tasse de lait faible en gras ou d’eau. Soyez conscient de la taille de l’assiette. Ces recommandations concernent un plat de 23 cm.

Choix de petit-déjeuner

Prendre un petit-déjeuner sur le chemin du travail peut conduire à des choix alimentaires malsains. Il est préférable de commencer la journée par un repas fait maison.

Si cela n’est pas possible, les options plus saines comprennent:

  • Un muffin ou un petit pain anglais à grains entiers, avec des garnitures, comme un œuf, du fromage à la crème réduit en gras, du beurre de noix ou de l’avocat
  • Une omelette aux légumes non féculents
  • Une poignée de granola, de yogourt nature sans gras ou faible en gras, une pincée de noix et de graines
  • une tasse de son d’avoine cuit garni de cannelle et de noix et un côté de yogourt grec nature aux baies
  • Des fruits
  • Un café noir ou un café au lait maigre plutôt qu’un café gras, et sans sucre ni sirops

Les céréales complètes sont de bons choix pour le petit-déjeuner, car elles n’augmentent pas excessivement la glycémie et peuvent rassasier plus longtemps.

2 Comments

  • Posted 15 février 2021 11:58
    by turkce

    Well I really enjoyed reading it. This article procured by you is very constructive for accurate planning. Jolee Mic Tobi

  • Posted 16 février 2021 11:40
    by erotik

    I used to be able to find good information from your content. Carolina Mychal Barbur

Leave a comment