Le syndrome d’Asperger est un type d’autisme. Il se caractérise par des difficultés sociales et de communication; et des comportements répétitifs ou restrictifs.

Le syndrome d’Asperger (SA) était un trouble à part; mais en 2013, il a été classé dans la catégorie des troubles du spectre autistique (TSA) dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux 5 (DSM-5).

Une personne atteinte de SA a plus de mal à lire les signaux sociaux; et il est donc plus difficile pour elle de communiquer et d’interagir avec les autres. Ces difficultés peuvent entraîner de l’anxiété et de la confusion.

Le SA affecte les hommes environ quatre fois plus souvent que les femmes.

En bref comment expliquer le syndrome d’Asperger

Voici quelques points clés sur le syndrome d’Asperger:

  • Le syndrome d’Asperger est un type de trouble du spectre autistique (TSA), qui affecte les compétences de communication et de socialisation.
  • Un enfant atteint de SA peut montrer des signes du trouble au cours de sa première année de vie.
  • Le SA affecte les hommes plus que les femmes.
  • Les signes de SA comprennent des intérêts obsessionnels; un discours formel, des rituels; l’isolement social; un retard dans la motricité; un manque d’imagination et des difficultés sensorielles.
  • Les stratégies d’enseignement peuvent améliorer la qualité de vie d’une personne atteinte de SA.

Symptômes du syndrome d’Asperger

Les signes et symptômes de la SA varient considérablement. Les premiers signes de SA peuvent apparaître au cours de la première année de vie. Il s’agit notamment de la motricité mal coordonnée; conduisant à la maladresse. ça inclue:

Intérêts restrictifs et répétitifs

Par exemple, devenir expert d’un seul objet ou sujet à l’exclusion de tous les autres. Les activités impliquent généralement la collecte, la numérotation ou la liste.

Discours formel ou distinct

Il peut y avoir un manque de rythme ou d’intonation. La parole peut sembler plate; monotone; inhabituellement lente ou rapide; ou le volume peut être inapproprié.

Routines

Les personnes atteintes de SA peuvent avoir des règles et des rituels qu’elles maintiennent méthodiquement pour réduire la confusion. Un changement surprise de routine peut parfois provoquer des troubles ou de l’anxiété.

Isolement social

De faibles compétences sociales et une tendance à ne parler que de leur intérêt peuvent conduire à l’isolement. La personne peut se retirer. Ils peuvent sembler indifférents aux autres et semblent distants. Se faire des amis et les garder peut être difficile.

Retards dans le développement moteur

Une mauvaise coordination peut rendre difficile l’exécution de tâches détaillées, comme attacher des lacets. La démarche de la personne peut sembler raide ou sautillante, et elle ne peut pas balancer ses bras pendant qu’elle marche.

Problèmes de proximité et de 2ème degrès

Les personnes atteintes de SA peuvent avoir du mal à savoir à quelle distance se tenir d’une autre personne lors d’une conversation.

Les blagues, le sarcasme et l’ironie peuvent causer de la détresse et de la confusion: la personne peut avoir une interprétation très littérale du monde. L’ironie et l’humour peuvent être difficiles à comprendre pour eux, conduisant à la frustration et à la confusion.

Imagination

Il peut être difficile d’imaginer des résultats alternatifs aux situations; donc les jeux de rôle et les jeux imaginaires peuvent sembler inutiles ou impossibles.

Cependant, les difficultés ne sont souvent reconnues que lorsque les exigences de leur environnement augmentent. Cela peut se produire dès le début de l’âge adulte, lorsque l’individu quitte le lycée pour l’université.

Les sujets basés sur la logique, la mémoire et les systèmes sont plus intéressants pour une personne atteinte de SA. L’individu peut être exceptionnellement compétent en mathématiques; en informatique et en musique.

Causes du syndrome d’Asperger

La cause exacte est inconnue; mais la SA peut résulter d’une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux qui provoquent des changements dans le développement du cerveau.

Le SA a tendance à toucher plusieurs personnes de la même; ce qui suggère que certains cas peuvent être héréditaires.

Certains chercheurs ont suggéré que les facteurs environnementaux au début de la grossesse puissent avoir un impact; mais rien n’est encore prouvé.

Des anomalies cérébrales peuvent être liées à la SA. La technologie d’imagerie cérébrale avancée a identifié des différences structurelles et fonctionnelles dans des régions spécifiques du cerveau chez les personnes atteintes de SA.

Diagnostic du syndrome d’Asperger

Il n’y a pas de test spécifique pour le syndrome d’Asperger.

Des tests physiques, tels que l’audition; des tests sanguins ou des radiographies peuvent exclure d’autres troubles ou maladies; et déterminer si un trouble physique est à l’origine des symptômes.

Le diagnostic précoce peut être difficile en raison de la large gamme de symptômes; de sorte qu’un diagnostic précis ou un traitement approprié peut ne pas être entamer avant l’âge adulte.

Pour évaluer un enfant; l’équipe sera composée d’un pédiatre et d’autres spécialiste;, comme un psychologue. Les parents fourniront des informations sur les symptômes et l’équipe pourra également tenir compte des observations des enseignants.

Lors de l’évaluation des adultes, un professionnel peut demander aux parents; au conjoint et aux proches de la personne de se renseigner sur leurs antécédents de développement.

Complications du syndrome d’Asperger

Il y a quelques complications du syndrome d’Asperger. Cela peut être une condition sous-jacente qui alimente d’autres difficultés fonctionnelles; ou les complications peuvent survenir des tics qui accompagnent le trouble.

Difficultés sensorielles

Certaines personnes peuvent avoir une sensibilité sensorielle déformée; de sorte que leurs sens peuvent être soit intensifiés soit sous-développés. Cela peut affecter la façon dont la personne perçoit le bruit; les lumières vives; les odeurs intenses; les textures des aliments et les matériaux.

D’autres conditions

Les jeunes enfants atteints de SA sont souvent inhabituellement actifs. À l’âge adulte, ils peuvent développer de l’anxiété ou de la dépression.

Les autres conditions liées à la SA sont:

  • trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention (TDAH).
  • Dépression, surtout plus tard dans la vie.
  • Des TIC tels que le syndrome de Tourette.
  • Troubles anxieux et trouble obsessionnel-compulsif (TOC).

Traitement du syndrome d’Asperger

Un diagnostic précis peut conduire à une meilleure compréhension des défis auxquels la personne est confrontée; et peut permettre à la personne d’accéder à un soutien approprié.

Plusieurs thérapies peuvent aider la personne à adapter son comportement pour un meilleur résultat social et à gérer l’anxiété. Cela peut réduire le risque d’isolement social.

Les différentes thérapies

Éducation et compétences académiques

Un enfant avec le SA peut bénéficier d’un soutien éducatif. Les objectifs peuvent inclure l’organisation de notes, la gestion des objectifs des devoirs et la réponse à tout besoin d’apprentissage spécifique. La plupart des enfants atteints de SA sont les mieux adaptés à un environnement scolaire ordinaire.

Acquérir des compétences sociales appropriées

L’individu peut apprendre des stratégies pour améliorer ses interactions avec les autres; par exemple, en apprenant à lire et à réagir aux signaux sociaux.

Formation en communication

Une orthophonie spécialisée peut aider la personne à apprendre à démarrer et à maintenir une conversation.

Cela comprend également apprendre à utiliser le ton de la voix dans les questions, les confirmations, les désaccords et les instructions; et comment interpréter et répondre aux signaux verbaux et non verbaux.

Thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

La personne apprend à contrôler ses émotions et à diminuer les intérêts obsessionnels et les routines répétitives.

Modification du comportement

Cela comprend des stratégies pour soutenir un comportement positif et réduire les comportements inefficaces.

Ergothérapie ou physiothérapie

Cela peut aider ceux qui ont des problèmes d’intégration sensorielle ou une mauvaise coordination motrice.

Médicaments

Il n’existe aucun médicament contre la SA; mais des médicaments peuvent être utilisés pour traiter des symptômes tels que l’anxiété.

Le rôle du soutien des proches

Les parents et autres soignants peuvent bénéficier d’expériences d’apprentissage qui les aident à mieux comprendre la SA.

En apprenant certaines stratégies, ils peuvent devenir mieux placés pour soutenir un proche dépendant atteint de SA et l’empêcher de se sentir isolé.

Une personne atteinte de SA peut souvent faire face au changement si elle sait qu’il arrive et s’il est prévu. La famille et les soignants de soutien peuvent aider la personne à se préparer au changement.

Si les parents croient que leur enfant peut présenter des symptômes de SA; il est important de communiquer avec l’école de l’enfant; car les établissements d’enseignement peuvent offrir un soutien à l’apprentissage.

Les caractéristiques essentielles de la SA sont permanentes; mais un soutien supplémentaire peut aider l’individu à maximiser sa qualité de vie.

Leave a comment