L’œstrogène présent dans les contraceptifs hormonaux (pilule) peut empirer comme soulager la migrainek; tout dépend de la personne.

Les femmes qui souffrent de migraines; qui en plus optent pour une contraception hormonale à base d’œstrogène peuvent augmenter leurs risques d’Accident vascilaire cérébral (AVC). C’est pour cela que c’est important de diagnostiquer le type de céphalée et de choisir une contraception hormonale selon son cas.

Quel est le lien entre la pilule et les maux de tête? et si votre pilule vous cause des céphalées; comment prévenir cela?

Es ce que la pilule soulage les céphalées et la migraine?

Les pilules sont deux types, la pilule qui empêche l’ovulation, et la pilule qui prévient l’implantation sur la muqueuse utérine.

Certaines personnes sont sensibles aux hormones présentes dans la pilule, spécialement à l’œstrogène. D’autres souffrant de migraine sont plus sensibles aux changements hormonaux. Donc, certaines remarqueront que leurs migraines empirent à un moment donné durant leur cycle menstruel.

La contraception orale contient 21 jours successifs de prises d’hormone, et un arrêt de 7 jours soit du 22 ème au 28 ème jour du cycle. Durant cette dernière semaine, on assiste à une chute brutale du taux d’œstrogène.

la chute soudaine d’hormone peut déclencher des céphalées y compris les migraines chez les femmes sensibles aux changements hormonaux.

Es ce que la pilule soulage les céphalées et la migraine?

certaines femmes; au contraire trouvent que la pilule les aide avec leurs céphalées.

Les contraceptifs hormonaux régulent le cycle menstruel, cette stabilité des hormones le long du mois, réduit les maux de tête.

Les femmes peuvent avoir des céphalées due à un taux bas d’œstrogène durant la dernière semaine du cycle. cela arrive même si la personne n’est pas sous pilule.

La prise de pilule durant 3 mois successifs sans interruption, retarde la chute d’œstrogène. Ceci peut diminuer la fréquence des maux de tête.

La pilule peut contenir une seule hormone, l’œstrogène ou le progestérone; comme elle peut en contenir les deux. Plusieurs femmes trouvent la pilule à progestérone seulement présentent moins d’effets secondaires.

La pilule et la migraine

Une étude conduite en 2013, a signalé une petite augmentation du risque d’AVC chez les femmes qui souffrent de migraine et sont sous pilule qui contient de l’œstrogène.

Cependant, des résultats sur une revue de plusieurs études en 2017 suggèrent que seulement la migraine avec aura expose au risque d’AVC.

Ce risque est d’autant plus important chez les personnes de plus de 40 ans, les fumeurs, les obèses, les hypertendus, et les personnes ayant des antécédents familiaux d’AVC.

Il est important de peser le pour et le contre de la pilule chez les personnes souffrant déjà de migraine.

Plusieurs femmes préfèrent les pilule à progestérone, ou des pilules combinées mais avec un taux d’œstrogène bas. Cependant même ces pilules ne sont pas sans effets secondaire.

Beaucoup de gens confondent entre céphalées et migraines. Les migraines sont généralement accompagnées de nausées, vomissements, photophobie (sensibilité à la lumière), ou accompagnées d’Aura. Les migraines peuvent être déclenchées par des circonstances spécifiques comme une odeur, une saveur, ou à un moment donné, avant de dormir par exemple.

Donc, il est important de prendre l’avis d’un médecin pour que ce dernier pose le diagnostic.

La pilule cause mes migraines, quoi faire?

Les maux de têtes ne représentent généralement pas une urgence. Mais il est important de consulter un médecin si d’autres symptômes s’ajoutent à vos migraines.

Un professionnel de la santé peut diagnostiquer la cause de la migraine et décider d’une contraception qui vous conviendra le mieux, et qui réduira la fréquence ou la sévérité de vos maux de tête.

Pour identifier la cause de la migraine, ça peut aider de tenir un journal, pour préciser la période et les déclencheurs. ça peut également aider votre médecin à mieux comprendre vos symptômes.

C’est très rare qu’un mal de tête signale une urgence, voici des signes qui devraient vous alarmer:

Une cé

Un mal de tête plus intense que d’habitude, et différent.

Une céphalée accompagnée de confusion ou de perte de conscience.

Une migraine accompagnée d’une paralysie faciale.

Une céphalée accompagnée d’une faiblesse ou des difficultés de bouger les bras.

D’autres symptômes peuvent survenir chez les personnes ayant la migraine et un risque élevé d’AVC. Parlez en a votre médecin.

En conclusion, les hormones sont le moyen de comunication qu’utilise le corps por faire passer des messages. Tout changement hormonal peut altérer le message, ou provoquer une perception differente.

La pilule peut causer ou améliorer la migraine. Mais c’est surtout les changement hormonaux qui peuvent survenir durant le cycle menstruel sans même prendre la pilule qui sont responsables de vos maux de tête.

Leave a comment