L’immunité collective est une forme de protection indirecte contre les maladies infectieuses. Lorsqu’une population développe une immunité suffisante contre une maladie infectieuse, cette infection ne peut plus se propager au sein du groupe. Une population peut atteindre l’immunité collective si une grande partie de la population a été exposée au virus.

La Suède a résisté aux mesures de confinement total, contrairement à ses pays voisins. Les experts estiment que l’immunité collective sera réalisée à Stockholm d’ici quelques semaines.

L’Europe a été gravement touchée par la maladie du coronavirus (COVID-19). Plusieurs pays d’Europe signalent un nombre élevé de cas confirmés, dont l’Espagne, l’Italie, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Ces pays ont imposé des mesures de confinement, éloignement physique et des interdictions de voyager, afin de contenir la propagation du virus qui cause le syndrome respiratoire aigu sévère.

«Dans la plupart des régions de la Suède, autour de Stockholm, nous avons atteint un plateau (courbe des nouveaux cas) ; et nous voyons déjà l’effet de l’immunité collective, et dans quelques semaines, nous en verrons encore plus. Et dans le reste du pays, la situation est stable », a déclaré le Dr Anders Tegnell ; épidémiologiste en chef à l’Agence suédoise de santé publique, dans un communiqué.

Des mesures volontaires

Le meilleur épidémiologiste du pays affirme que Stockholm pourrait atteindre l’immunité collective en quelques semaines en l’absence des mesures de confinement. Les mesures sont volontaires et le gouvernement a confiance dans les résidents pour éviter les contacts sociaux ; alors que les frontières du pays sont restées ouvertes.

L’immunité collective est atteinte lorsque environ 60% de la population devient immunisée contre un virus. Cependant, sans vaccin, les scientifiques analysent si l’exposition et la récupération du COVID-19 fourniront une immunité à long terme. Dans certains pays comme le Japon, la Chine et la Corée du Sud ; des réinfections par le coronavirus (SRAS-CoV2) sont signalées.

«Chaque pays doit atteindre « l’immunité collective » d’une manière ou d’une autre ; et nous allons l’atteindre d’une manière différente», a ajouté le Dr Tegnell.

Jusqu’à présent, très peu de cas de réinfection sont signalés dans le monde. Nous ne savons pas combien de temps durera l’immunité collective, mais il y a certainement une réponse immunitaire.

Un taux de mortalité plus élevé

En ce moment ; le pays a atteint un bilan d’infection de 16 755 et un nombre de décès de 2 021 ; soit un taux de mortalité de 12%, supérieur aux taux des autres pays. Le Dr Tegnell a également déclaré que le taux de mortalité dans le pays est élevé car le virus a été introduit dans les maisons de de retraite ; mettant en danger la vie des personnes âgées.

L’augmentation soudaine du nombre de nouveaux cas de coronavirus à Stockholm a soulevé des questions sur la décision du pays de lutter contre la pandémie sans recourir au confinement ; qui ont laissé la plupart des pays d’Europe au point mort. La plupart des pays ont fermé les écoles et ont pris des mesures autoritaires pour imposer un

; appliquer des couvre-feux, et limiter l’exposition aux cas suspects.

La Suède a fait quelque chose de différent. Plutôt que d’imposer des mesures et des politiques strictes d’éloignement physique ou de confinement ; le pays visait à maintenir la vie publique aussi ouverte que possible. Les gens sont toujours autorisés à aller au restaurant ; à envoyer leurs enfants à l’école et à se faire couper les cheveux ; même si les cas ont augmenté rapidement et que le nombre de décès a augmenté. Stockholm représente à elle seule plus de la moitié des décès.

Peu de mesures de restriction

La ministre suédoise des Affaires étrangères, Ann Linde, explique que l’approche du pays n’est pas similaire à celle d’autres pays. Le gouvernement n’a pas imposé de le confinement et il compte sur les personnes qui assument elles-mêmes leurs responsabilités. Les mesures de lutte contre le coronavirus que le pays a déployées incluent que les bars ; les restaurants et les centres commerciaux restent ouverts ; et les classes scolaires ne sont pas suspendues.

Le gouvernement a encouragé tout le monde à reporter les voyages non essentiels ; et les personnes âgées du plus de 70 ans à rester chez elles. Les seules restrictions sont que les foules de plus de 50 personnes sont interdites ; les restaurants et les bars ne doivent servir que ceux qui sont assis ; et les gens ne peuvent pas visiter les maisons de retraite.

Indépendamment des mesures de confinement clémentes, le pays a augmenté ses capacités de test. La Suède a d’abord testé ceux qui présentent des symptômes ou ceux qui sont venus à l’hôpital. L’augmentation des capacités de test est la clé pour aider le système de santé à faire face au nombre d’admissions. De cette façon, le pays peut aplatir la courbe et éviter de surcharger le système de santé.

Le pays teste environ 20 000 personnes chaque semaine ; mais prévoit de porter ce chiffre à environ 100 000 en quelques semaines.

sources: https://www.cnbc.com/2020/04/22/no-lockdown-in-sweden-but-stockholm-could-see-herd-immunity-in-weeks.html

https://www.nature.com/articles/d41586-020-01098-x?utm_source=twt_nnc&utm_medium=social&utm_campaign=naturenews&sf233091172=1

Laissez un commentaire