La semaine dernière, une équipe de chirurgien internationale a transplanté un testicule à un homme né sans testicules à Belgrade en Serbie. Une opération qui a duré six heures selon The New York Times. L’homme de 36 ans a reçu son testicule de son frère jumeau.

La naissance sans testicules, est une condition médicale rare, et cette opération est seulement la 3 ème dans son genre. Les 2 premières opérations de testicule transplanté ont eu lieu, il y a 40 années à St. Louis, où 2 hommes nés sans testicules ont reçu chacun un testicule de leurs frères jumeaux.

« Le but de l’intervention du testicule transplanté est d’assurer un taux de testostérone plus stable par rapport aux taux atteint par des injections ; et de permettre au patient de devenir papa » propos de Dr. Dicken Ko, professeur en urologie à l’université de Tufts à Boston et membre de l’équipe de chirurgien qui a effectuer l’intervention au The New York Times.

« Le vendredi passé, le taux de testostérone du patient receveur était déjà normal » Dr. Dicken a annoncé à The New York Times.

L’équipe de chirurgien a opéré les deux frères simultanément, et durant l’intervention, les chirurgiens ont suturés deux artères et deux veines qui ne dépassée pas 2 millimètres de largeur.

« Une fois le testicule prélevé du donneur, la course contre la montre commence » dit Dr.Branko Bojovic, un expert en microchirurgie à l’université médicale d’Harvard, qui a aussi participé à la transplantation.

Au bout de deux à quatre heures, le testicule doit être reperfuser et en marche ; sans irrigation sanguine, le testicule est viable pendant quatre à six heures seulement.

Les médecins voient que la transplantation de testicule pourra avoir une plus large application pour les personnes transsexuels, les victimes d’accident, les soldats blessés, et les hommes atteint de cancer.

Photo by ABRAHAM POPOCATL on Unsplash

Laissez un commentaire